Une visite inattendue au Louvre

Publié le 

Une visite inattendue au Louvre

Le Louvre vous réserve d'innombrables surprises. Suivez Serge Legat, conférencier des musées nationaux, pour un parcours insolite dans les salles les moins fréquentées du monument.

À Paris, il est des lieux que même les habitants ne fréquentent pas. Au sommet de l'aile Richelieu du Louvre, une œuvre discrète vous interpelle. Un corps de femme, un noir envoûtant et mystérieux, un air attendri… la sensualité rencontre la tristesse. Vous voici devant Bethsabée au bain tenant la lettre de David de Rembrandt. Les visiteurs passent devant le tableau sans le voir. Peu connu, il exprime pourtant tout le talent du maître hollandais. Le regard souligne le dilemme de Bethsabée, personnage biblique du Deuxième Livre de Samuel dans l'Ancien Testament, courtisée par le roi, alors qu'elle est mariée. La psychologie du personnage se révèle sur la toile comme rarement chez Rembrandt.

Vous pénétrez ensuite dans les somptueux appartements Napoléon III. Vous ne saviez pas que le Louvre cachait ce décor à couper le souffle. Il vaut pourtant le détour. L'empereur a fait de cette enfilade de salons un véritable écrin, un testament politique pour marquer le Louvre de son empreinte. Ici, les dorures éblouissent le visiteur, les immenses rideaux de pourpre subjuguent tandis que les petits canapés à trois places, les « indiscrets », invitent à la confidence. Le faste et l'intime s'entrechoquent avec élégance.

En redescendant, vos pas vous guident dans la salle des antiquités orientales. Ne vous fiez pas à l'apparente sobriété des vêtements de Gudea. Ce prince bâtisseur du royaume de Lagash, en Mésopotamie, a marqué ses contemporains du IIIe millénaire avant notre ère, notamment faisant construire ou restaurer des temples. Autour de vous, près d'une dizaine de ses représentations en diorite vous plongent dans un jeu de miroir avec l'histoire antique.

À côté, vous passez devant la cour Marly mais c'est un autre endroit qui vous attire, moins connu, plus solitaire. La cour Puget déploie ses dizaines de statues des siècles passés sous une verrière éclatante. Le regard de Madame de Pompadour, la maîtresse du roi Louis XV, vous intrigue. Sous les traits de l'Amitié, la grande dame des Lumières se montre en toute simplicité, loin de l'ostentation versaillaise. Les bras sont nus, la robe rudimentaire. En observant sa main posée sur la poitrine, vous entendez presque les battements de son cœur. Voilà encore une facette étonnante du Louvre qui se dévoile.

Musée du Louvre
Rue de Rivoli
75001 Paris
France
+33(0)1 40 20 50 50
www.louvre.fr/