Tena, porte ouverte sur l'Amazonie

trekking
Tena, porte ouverte sur l'Amazonie

Capitale de la province de Napo, à 190 kilomètres de Quito, Tena est une cité quechua qui vous permet d'accéder facilement à la forêt amazonienne.

Les pulls et autres vêtements chauds laissent rapidement place aux tenues légères à Tena. Bien loin du climat de Quito, cette localité d'Amazonie orientale vit sous 35 degrés et l'humidité de la jungle environnante. Le centre-ville a été aménagé autour du pont piéton qui regroupe les deux rives. Bars, restaurants, jardins et petits singes en liberté font partie du paysage. Depuis le pont, vous rejoignez également la presqu'île et le Parque Amazónico « La Isla », transformé en jardin botanique, d'où vous pouvez observer les volcans Sumaco, Sangay et Reventador, les plus actifs d'Équateur.
Mais ce qui fait l'attrait de Tena, c'est son ouverture sur la jungle amazonienne. À la confluence des fleuves Tena et Pano, à traverser en pirogue, les communautés quechua locales proposent des treks au cœur de la forêt primaire. Au fur et à mesure que vous vous enfoncez dans la nature, les plantations de manioc et de bananiers sont vite remplacées par les lianes et arbres centenaires de la jungle tropicale. Vos guides vous frayent un passage à coup de machette à travers la flore de plus en plus dense, avant de monter un campement de fortune à la tombée de la nuit. Les bruits de la faune nocturne peuvent impressionner certains, mais cette excursion en pleine forêt primaire mérite largement le détour.

www.akangau.com