Sidi El Houari, le cœur d'Oran

insolite
Sidi El Houari, le cœur d'Oran

Sidi El Houari était un saint musulman qui a donné son nom au plus ancien quartier de la ville, l'équivalent de sa casbah.

Sidi El Houari est le symbole d'Oran, son cœur, son premier centre-ville, entre le mont Murdjadjo – aussi connu sous le nom de « Aïdour » – et le vieux port. Un après-midi, ne manquez pas d'aller vous y promener. Certaines de ses maisons espagnoles datent du XVIe siècle. Vous passerez devant l'ancien lycée Saint-Louis, vous vous arrêterez devant le boulevard de Stalingrad avant d'aller admirer la mosquée de Hassan Pacha et le palais du Bey.
Longtemps laissé à l'abandon, Sidi El Houari est depuis 2015 un secteur sauvegardé. Un premier bâtiment a été restauré, un ancien hôpital français dans lequel on a retrouvé des bains qui dateraient de l'époque romaine. À l'heure actuelle, ces restaurations sont effectuées par des associations locales, mais les moyens manquent encore quand il s'agit de rénover à plus grande échelle les maisons populaires du quartier.

Quartier de Sidi El Houari
31000 Oran