Que voir au MoMA de New York en ce début d'année ?

Publié le 

Que voir au MoMA de New York en ce début d'année ?

Cet hiver, le Museum of Modern Art (MoMA), temple de l'art moderne, accueille deux expositions rares qui consacrent des artistes d'exception : le sculpteur Brancusi et le touche-à-tout Bruce Nauman.

Que voir au MoMA de New York en ce début d'année ?

« Constantin Brancusi sculpture » : la forme de l'inédit

Lorsqu'en 1913 Constantin Brancusi expose ses œuvres sur le sol américain, à New York, le MoMA n'existe pas encore. Aujourd'hui ce haut lieu de l'art rend hommage au sculpteur français d'origine roumaine, mort en 1957. Photographies, documents d'archives inédits, films et dessins viennent éclairer les sculptures sur plus de 30 ans de création. Onze d'entre elles sont révélées pour la première fois ensemble. Certaines ne sont montrées au public que très rarement.

Cette rétrospective révèle toute la singularité de l'homme. Lui qui ne se revendique d'aucun courant, mais qui a côtoyé les grands noms du Paris artistique de l'époque – Modigliani, Rodin, Matisse, le Douanier Rousseau – se distingue en réalisant des « tailles directes » dans le bloc naturel. Sans ébauche préalable, il fait naître du bois, de la pierre et du marbre, des formes qui associent les lignes classiques et l'abstraction moderne dans le même temps.

Vous pourrez ainsi contempler l'une des versions de la bien nommée Colonne sans fin. La répétition du motif – une double pyramide tronquée ou un rhomboïde, selon l'unité retenue par l'œil – engendre une sensation hypnotique. Non loin de là, Le Coq (1924) dresse fièrement ses crêtes et arrêtes acérées en bronze poli et vous donne l'idée d'une curieuse perfection formelle.

Constantin Brancusi sculpture
Jusqu'au 18 février 2019
The Museum of Modern Art
18 West 54 Street, Manhattan
New York 10019
États-Unis
www.moma.org/calendar/exhibitions/3933

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Que voir au MoMA de New York en ce début d'année ?

« Bruce Nauman : Disappearing acts », un processus

Après le musée Schaulager de Bâle l'été dernier, c'est au tour du MoMA d'accueillir ce qui constitue l'exposition la plus complète sur le travail de l'artiste américain né en 1941 dans l'Indiana. Bruce Nauman est aujourd'hui une figure emblématique de l'art contemporain et constitue l'un des modèles les plus féconds pour les jeunes générations d'artistes. À la fois sculpteur et vidéaste, l'homme nous plonge depuis 50 ans dans l'univers de la création, insistant davantage sur le processus créatif en lui-même que sur l'esthétique finale de l'œuvre présentée et non produite.

Cette exposition, intitulée « Actes disparus », décline sous des formes variées ce que Bruce Nauman appelle « le retrait en tant qu'art », une notion à laquelle sont liées les questions de l'élimination, de la déviation et de la dissimulation à travers différents supports. L'artiste nous invite tout au long de l'exposition à comprendre au sens figuré et littéral cette idée d'omission et de perte. Alors, « les corps se fragmentent, les centres se vident, les voix émanent d'enceintes cachées et l'artiste n'apparaît que comme espace négatif ». Cette idée se traduit à travers des sculptures, photographies, installations, vidéos… Une exposition que vous vivez comme une expérience à 360 degrés, à la fois immersive et métaphysique, en plein New York.

Bruce Nauman : Disappearing acts
Jusqu'au 25 février 2019
MoMA PS1
22-23 Jackson Avenue, Long Island city
New-York 11101
États-Unis
www.moma.org/calendar/exhibitions/3852