Le Musée national de Phnom Penh retrouve sa tête

Publié le 

Le Musée national de Phnom Penh retrouve sa tête

Le musée Guimet vient de rétrocéder au Cambodge la tête d'une statue du dieu hindou Harihara. Enfin réunie à son corps, elle est exposée au Musée national de Phnom Penh.

C'est une tête magnifique, taillée dans le grès au VIe siècle. Découverte par un officiel français, elle fut envoyée à Paris pour représenter littéralement la grandeur de l'art khmer lors de l'Exposition universelle de 1889. Le corps, lui, fut exhumé lors d'un programme de fouilles au début du XXe siècle. Dès 1955, l'historien et archéologue Pierre Dupont établissait que la tête et le corps sont les deux parties de la même statue. Dans le cadre d'une convention d'échange entre le musée Guimet et le Musée national de Phnom Penh pour une durée de cinq ans, la tête – qui reste la propriété du musée français – vient de trouver son buste. Il s'agit du dieu hindou Harihara, moitié Vishnu (Hari), moitié Shiva (Hara). Le porte-parole du ministère de la Culture du Cambodge a déclaré : « Quand la tête a été rattachée à son corps, c'est comme si nous avions reconnecté son âme à notre patrimoine historique. »

Musée national de Phnom Penh
Preah Ang Eng
Phnom Penh

www.cambodiamuseum.info

20 134,50 KHR

De 8 h 00 à 17 h 00 du mercredi au lundi