La place Rouge n'est plus vide

balade urbaine
La place Rouge n'est plus vide

L'immense place Rouge, qui fut à la fois le théâtre et le témoin des grands événements politiques du pays, est entourée des édifices majeurs de Moscou.

« La place Rouge était vide », chante Bécaud… Depuis le 12 juin 1990, jour où la Russie proclama son indépendance vis-à-vis de l'URSS, les cloches XVIIe et XIXe siècles du beffroi de la basilique Saint-Basile-le-Bienheureux, muettes depuis fort longtemps, se sont remises à sonner.

La place Rouge n'était plus vide. Témoin et théâtre des grands événements politiques du pays, cette place, aussi immense que les terres des boyards, abrite les édifices majeurs de la ville. À l'ouest repose le Kremlin, à l'est, derrière ses murailles, le Kitaï-Gorod. Au sud, vers la Moskova, les neuf bulbes multicolores de la basilique, pâtisserie édifiée sous Ivan le Terrible, symbolisent l'architecture traditionnelle russe. Sur la place, uniquement peuplée de touristes, Lénine repose dans un mausolée de granite rouge. Au nord, vous trouverez l'historique centre commercial Goum.

Évitez de traverser la place sous le blizzard, l'hiver, quand le froid vous donne l'illusion de marcher, comme la petite sirène d'Andersen, sur des poignards.

Place Rouge
Moskva 109012