L'exposition Toutânkhamon à Paris dévoile pléthore de merveilles

Publié le 

L'exposition Toutânkhamon à Paris dévoile pléthore de merveilles

Du 23 mars au 15 septembre 2019, l'exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon fait escale à Paris. Venez célébrer le centenaire de la découverte du célèbre tombeau royal.

L'exposition Toutânkhamon à Paris dévoile pléthore de merveilles

Un événement mondial à la Villette

De l'obélisque dressé sur la place de la Concorde à la pyramide du Musée du Louvre, de nombreux édifices parisiens témoignent de l'engouement de la Ville Lumière pour l'Égypte ancienne. 2019 sera l'année culturelle France-Egypte, c'est pourquoi Paris se prépare à accueillir certaines des plus belles pièces découvertes dans la tombe la plus célèbre de l'histoire de l'humanité. Le ministère des Antiquités égyptiennes a vu les choses en grand avec « Toutânkhamon – Le trésor du Pharaon ». Déjà montrée à Los Angeles, cette exposition d'envergure et tout public s'installe pour plusieurs mois à la Grande Halle de la Villette, avant de poursuivre sa tournée mondiale. Pour les plus curieux, des audioguides vous distilleront de nombreuses informations complémentaires.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'exposition Toutânkhamon à Paris dévoile pléthore de merveilles

Des trésors dissimulés, découverts par miracle

Vous allez vivre un voyage émotionnel au milieu de 150 joyaux originaux, bijoux en or, gravures, sculptures et outils de rituels, tous retrouvés dans le tombeau de Toutânkhamon. Quel privilège de découvrir ces chefs-d'œuvre qui, pour certains, sortent d'Égypte pour la première fois ! Ces objets d'art reviendront ensuite au futur Grand Musée égyptien de Gizeh qui se dressera au pied des pyramides. En participant à l'exposition, les visiteurs contribuent d'ailleurs au financement de ce qui se destine à être le plus grand musée d'Afrique.
Cet événement unique vous fait remonter au XIVe siècle avant notre ère, alors que régnait le 11e pharaon de l'Égypte antique. Mort prématurément après neuf années de règne, à l'âge de 18 ou 19 ans, Toutânkhamon fut enseveli avec ses joyaux dans les profondeurs de la Vallée des rois, près de Louxor. Creusée juste au-dessus, la tombe de Ramsès VI permit de dissimuler celle du jeune souverain et de la protéger des pillages. En 1922, l'archéologue britannique Howard Carter découvre miraculeusement sous un désert de sable le tombeau intact de ce pharaon jusqu'alors méconnu. Si le mythique masque d'or est resté dans son pays d'origine, ouvrez grands vos yeux face aux pièces splendides présentées en exclusivité. Pour les Égyptiens anciens, la mort était considérée comme les prémices d'une nouvelle vie. Une renaissance envisagée si le corps du défunt était préservé selon des rites magiques et entouré d'offrandes funéraires pour l'accompagner dans ce grand voyage vers l'au-delà.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'exposition Toutânkhamon à Paris dévoile pléthore de merveilles

Cercueil miniature et objets précieux

Parmi les pièces exposées, vous resterez fasciné par les sarcophages ornés de pierres précieuses comme le lapis-lazuli, la « Pierre du Ciel » qui symbolise les yeux de Dieux. Vous pourrez également admirez les vases décorés de hiéroglyphes ou encore certains jouets du pharaon enfant, comme de petites figurines sculptées.
Attardez-vous ensuite devant la spectaculaire statue à l'effigie de Toutânkhamon. Un audio-guide vous éclaire sur la symbolique de cette œuvre qui gardait la tombe du roi : la peau noire de la statue évoque la fertilité du Nil et sa promesse de résurrection. L'or, quant à lui, renvoie au soleil et constitue la chair des dieux.
Plus loin, un cercueil miniature canope représentant l'empereur égyptien vous intrigue. L'utilité de cet objet vous stupéfait : il accueillait son foie ! Pendant la momification, les viscères étaient conservés séparément du corps. Embaumés, oints d'onguents et de résine, puis enveloppés de bandelettes de lin, ces organes étaient ensuite placés dans des vases ou, comme dans le cas de Toutânkhamon, à l'abri dans des cercueils miniatures.
Un autre artéfact attire votre regard : le naos. Ce coffre en bois recouvert de feuilles d'or abritait une statuette, certainement en or elle aussi, représentant Toutânkhamon. Les panneaux de ses portes et parois richement ornés illustrent des scènes de ce dernier avec Ankhésenamon, sa jeune épouse. Vous découvrez le couple royal chassant les oiseaux dans les marais et des scènes d'offrandes, où le rôle de la reine est privilégié. Magnifiée par une impeccable scénographie, l'exposition vous révèle aussi un somptueux lit funéraire. Ce meuble cérémoniel en ébène et feuilles d'or se pare de figures divines veillant sur le repos du souverain. Selon le culte égyptien, les morts, simplement endormis, se levaient au moment de leur renaissance.
Après ce rêve éveillé dans l'univers éblouissant de l'héritier de la XVIIIe dynastie, allez approfondir vos connaissances dans la célèbre galerie égyptienne du Louvre. Vous y découvrirez les vestiges des civilisations qui se sont succédé sur les bords du Nil.

Toutânkhamon, le trésor du Pharaon
Du 23 mars au 15 septembre 2019
Grande halle de la Villette
211 avenue Jean Jaurès
75019 Paris
+33(0)1 40 03 75 75
lavillette.com/programmation/toutankhamon_e185