L'Auditorium Charles Bronfman est né sous le souffle des Dieux

arts et culture
L'Auditorium Charles Bronfman est né sous le souffle des Dieux

Ce centre, appelé autrefois palais de la Culture, résonne toujours de son légendaire concert inaugural de 1957 sous la baguette de Leonard Bernstein avec, au piano, Arthur Rubinstein.

Le programme inaugural du Palais de la culture en 1957 est entré dans la légende grâce aux liens fusionnels qui unissaient le chef natif du Massachusetts, compositeur de « West Side Story », Leonard Bernstein et l'OPI, l'Orchestre Philarmonique d'Israël.

Le pianiste soliste de ce concert mémorable fut le prodige Arthur Rubinstein. Autre date restée célèbre pour une scène surréaliste : le 23 février 1991. Le violoniste Isaac Stern joue la « Partita en ré mineur pour violon seul » après que les musiciens ont quitté la scène pendant une alerte aux Skuds irakiens, face aux spectateurs munis de leur masque à gaz.

Depuis sa rénovation en mai 2013 avec une nouvelle acoustique signée du japonais Yasuhisa Toyota, le centre a changé de nom en hommage au grand philanthrope américano-canadien Charles Bronfman. Le premier chef à diriger L'Orchestre Philarmonique de Palestine, l'ancêtre de l'OPI, fut Arturo Toscanini en 1936.

Auditorium Charles Bronfman
Huberman St 1
Tel Aviv-Yafo

Tel : +972 3-543-0777

www.hatarbut.co.il