L'atmosphère de l'Empire austro-hongrois au Café Louvre

café
L'atmosphère de l'Empire austro-hongrois au Café Louvre

Le Café Louvre est l'antithèse du Café Slavia, cultivant la Belle Époque sous ses stucs néo-rococos. Son charme cossu s'apprécie en dégustant un apfelstrudel chaud.

Le plus proche ami de Kafka, l'écrivain et journaliste de langue allemande Max Brod écrit : « Avec K. au Café Louvre, nous lisons Laforgue. De belles et douces heures, pendant lesquelles je me sentais pleinement en sécurité. »

Le Café Louvre est, au début du XXe siècle, un lieu de rendez-vous où se côtoient germanophones les brentanistes de l'université allemande et panslavistes. De même y font salon les femmes émancipées et cultivées des deux bords. L'étudiant Albert Einstein y testera la joie de regarder et de comprendre. Après la Seconde Guerre mondiale, le régime communiste abaissera le rideau sur ce très bel établissement.

Ce n'est qu'en 1992 que cette institution rouvrira ses portes, cultivant l'atmosphère des cafés de l'Empire austro-hongrois dans un environnement spacieux, agréable et ouvert aux fumeurs. Du petit-déjeuner au dîner, du simple verre au café viennois, une carte de brasserie internationale avec quelque spécialité tchèque.

Café Louvre
Národní 22
110 00 Nové Město

Tel : +420 224 930 949

www.cafelouvre.cz

Carte : environ 11 EUR