Huahine, la mémoire à ciel ouvert

exploration
Huahine, la mémoire à ciel ouvert

L'île préférée des Polynésiens témoigne du mariage réussi entre nature exubérante et richesse du patrimoine culturel, reliefs volcaniques et lagon étincelant comme un diamant brut.

Huahine appartient à l'archipel de la Société, comme Tahiti, dont elle pourrait être considérée comme l'aînée. En effet, la petite île, discrète et encore très préservée, est le berceau du peuple Lapita, aïeux des Tahitiens. Elle abrite de nombreux sites archéologiques (dont celui de Maeva) et culturels, d'où son surnom d'« île mémoire ». Qualifiée aussi d'« île femme » pour ses courbes voluptueuses, elle se divise en deux parties, l'une grande, l'autre petite, car, d'après la légende, Hiro, géant divin, trancha la terre avec sa pirogue.

Aujourd'hui, les habitants vénèrent les anguilles sacrées aux yeux bleus du village de Fare, lieu que le voyageur se doit de respecter. Ils pêchent aussi selon des techniques ancestrales en érigeant des enclos de pierres dans le lagon qui se transforment en pièges pour les poissons.