Gurdulù, des nourritures terrestres très spirituelles orchestrées par une femme

fashion
Gurdulù, des nourritures terrestres très spirituelles orchestrées par une femme

Dernier endroit à la mode de Florence, le Gurdulù désarçonne pour sa déco néo-classique, sa carte déstructurée et les envolées culinaires de sa très prometteuse chef Entiana Osmenzeza.

Sur fond de papier peint griffé Fornasetti aux bleus et gris profonds, le Gurdulù, qui a emprunté son nom à un personnage du roman d'Italo Calvino, Le Chevalier inexistant, a ouvert en décembre 2015. Une table atypique où la gastronomie devient snack. Des petites portions à déguster avec un cocktail ou un verre de vin, à travers une belle carte de 250 références, qu'Entiana Osmenzeza prépare sous les yeux des clients dans la cuisine ouverte.

D'origine albanaise, Entiana était fascinée, enfant, par la cuisine des Balkans. De ses voyages en France et en Italie, elle exerce sa fantaisie chez Alain Ducasse, Fulvio Pierangelini, au Noma de Copenhague, et enfin au prestigieux restaurant du Westin Excelsior de Florence. Friande d'expériences insolites, elle apporte son style épuré aux plats traditionnels comme ses exceptionnels raviolis à la farine complète qui accompagnent des tripes, ou son soufflé de noisettes à tomber par terre.

Gurdulù
Via delle Caldaie 12/R
50125 Firenze

Tel : +39 055 282 223

www.gurdulu.com

Carte : environ 35 EUR