Comprendre la cuisine chinoise avant de visiter l'Empire du milieu

Publié le 

Comprendre la cuisine chinoise avant de visiter l'Empire du milieu

Équilibre entre le yin et le yang, balance des saveurs, accord des textures… la cuisine chinoise mise sur une mesure subtile des produits.

Avec plus de 5 000 ans d'histoire, la cuisine chinoise a su s'enrichir, s'affiner et se perfectionner au fil des siècles. À tel point qu'aujourd'hui, cette gastronomie relève d'un art complexe et intriguant. Pour le philosophe Lao Tseu, cuisiner un plat très simple serait même comparable à la prouesse de gouverner un immense pays.

Tout est donc affaire d'équilibres délicats. Les Chinois distinguent les aliments yin comme les légumes, associés aux saveurs froides, des aliments yang tels les épices rapprochés des notes chaudes et revigorantes. En partant de ce principe, les saisons estivales, liées au yang car chaudes, sont, pour les Chinois, l'occasion de déguster des plats yin aux saveurs fraîches qui contrebalancent la moiteur du climat.

Continuons notre exploration des arts de la table de l'Empire du milieu avec une autre notion fondamentale : les saveurs. Elles sont au nombre de cinq et toutes se relient à un élément, à un organe du corps humain et à une émotion. Par exemple, l'amer, c'est le feu, c'est le cœur, c'est la joie. Toute la complexité consiste à équilibrer ces saveurs en fonction des convives, des saisons et des humeurs. Dans certains restaurants pékinois, les hôtes proposent même une consultation diététique avant de préparer le repas. Un bon moyen de s'assurer que les plats maintiennent les équilibres de votre corps.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Comprendre la cuisine chinoise avant de visiter l'Empire du milieu

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~