Carnet de voyage : « made in Europe »

Publié le 

Carnet de voyage : « made in Europe »

Envolez-vous vers les prodigieuses villes européennes ! Celles dont vous ne ferez jamais le tour, celles qui regorgent de trésors et qui, toujours vivantes, se métamorphosent sans cesse.

Europe, fille du roi de Tyr, était si belle que Zeus, déguisé en taureau blanc, l'enleva par amour. Pour toujours, l'Europe est cette princesse qui gambade, libre, sur les sentiers de nos mémoires. Parfumée à Paris, épicée à Londres, déifiée à Rome, mise en musique à Prague, libérée à Berlin ou sous les feux des constellations à Barcelone, elle ne cessera jamais de nous révéler ses plus beaux atours. Du pinceau à l'assiette, du ciseau à la scène, l'Europe est une diva, toujours en fleur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Carnet de voyage : « made in Europe »

Tout Paris me monte au nez

Le Grand Musée du Parfum déploie des trésors de fragrances avec ses légendes parfumées, une immersion sensorielle et ludique dans les essences, et une approche de l'art du « nez ».

Impossible d'appréhender l'art de vivre à la française sans visiter le dernier-né de ses musées, le Grand Musée du Parfum. Né d'une initiative privée, il exhale ce fleuron de l'excellence nationale sur 1 400 m2 au sein d'un hôtel particulier qui abrita au XIXe siècle un pair de France, Antoine-Marie Roederer, puis la maison de couture Christian Lacroix. Au cœur de la rue du Faubourg Saint-Honoré, il inaugure une autre manière de parler du nez… en le faisant fonctionner. Des matières premières à l'art de l'olfaction, en passant par ces odeurs qui vous révèlent le secret des choses, la mise en scène interactive vous ouvrira à la dimension artistique du parfumeur créateur. À l'issue de ce périple, son concept store met à votre disposition nombre de créations en tous genres.

Grand Musée du Parfum
73, rue du Faubourg-Saint-Honoré
75008 Paris
www.grandmuseeduparfum.fr

Découverte florale chez Anne-Sophie Pic

Vous descendrez la rue du Faubourg-Saint-Honoré, puis la rue Saint-Honoré (en tout, 2,9 km de ligne droite traversant le quartier emblématique de l'élégance) pour honorer, d'un coup de fourchette, La Dame de Pic et son menu thématique : « Découverte », « Harmonie », « Plaisir », « Gourmandise »… Ici se trouve la toute dernière adresse du chef trois étoiles Anne-Sophie Pic, qui déploie ses talents dans une ambiance très féminine, aux tons poudrés.

La Dame de Pic
20, rue du Louvre
75001 Paris
www.ladamedepic.fr

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Carnet de voyage : « made in Europe »

Sur la route des Indes à Londres

Si le Royaume-Uni dit « bye bye » à l'Union européenne, reste le Commonwealth, qui relève de ses saveurs épicées la couronne britannique.

Salaam Bombay au Dishoom

Si le Brexit vous perturbe, sachez que tout n'est pas perdu pour la Couronne. Il suffit d'aller vous immerger dans les saveurs indiennes du vieil Empire britannique. Au restaurant Dishoom, derrière la gare de Saint-Pancras, tout respire le Bombay de l'entre-deux guerres. Les Londoniens adorent s'y rendre, du breakfast au dîner, pour déguster un poulet tikka au milieu d'un décor reconstitué et chiné, inspiré des légendaires Irani Cafés de Bombay.

Dishoom King's Cross
5 Stable Street
London N1C 4AB
www.dishoom.com/kings-cross

Foulez Buckingham Palace

Vous profiterez du séjour estival annuel d'Élisabeth II en Écosse pour « squatter », le temps d'une visite, les appartements royaux à une petite demi-heure de Saint-Pancras. De fin juillet à fin septembre, les 19 salles d'apparat sont ouvertes au public, déployant nombre de chefs-d'œuvre… Si vous ne pouvez attendre l'été, consolez-vous avec la relève de la garde qui se déroule tous les jours à 11h30, de début avril à fin juillet, et tous les deux jours le reste de l'année.

Buckingham Palace
London SW1A 1AA
www.royal.uk

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Carnet de voyage : « made in Europe »

Dolce Vita à Rome

La plastique d'Anita Ekberg, magnifiée par le bain de la fontaine de Trevi, peine à supporter la comparaison avec celle de Pauline Borghèse sous le ciseau du sculpteur Antonio Canova.

Chute de reins à la Galerie Borghèse

Vous êtes la belle Pauline, 24 ans, sœur préférée de Napoléon. Jeune veuve, vous venez d'épouser le brillant Camillo Borghèse, issu de l'une des plus prestigieuses familles romaines. Imaginez-vous nue, face au plus grand sculpteur vivant, Antonio Canova, le maître absolu de la sculpture néoclassique. Son ciseau va vous faire entrer dans le scandale et l'histoire. Vous tenez, dans la main gauche, la pomme d'or qui revient à la plus belle déesse. Vous voici sculptée en Vénus, déesse de l'amour. Votre beauté à la fonction civilisatrice, dans une Europe déchirée par la guerre, suscitera à jamais l'admiration et l'émoi dans cette Galerie Borghèse débordant de chefs-d'œuvre, du Bernin à Cranach, du Titien au Caravage.

Villa et Galerie Borghèse
Piazzale del Museo Borghese 5
00197 Roma
www.galleriaborghese.it

Inscrit dans le marbre

Via Margutta, peuplée d'artisans, restaurateurs d'art et autres antiquaires, vous vous rendrez au numéro 53 pour immortaliser dans le marbre votre séjour romain. Dans son minuscule atelier-boutique, Sandro Fiorentini cisèlera la phrase ou la pensée de votre choix pour une somme modique. Laissez-vous inspirer par la prose du Décaméron (Boccace) : « Bouche baisée ne perd point son bonheur à venir, elle se renouvelle comme la lune. »

La Bottega del Marmoraro
Via Margutta 53
00187 Roma
https://fr-fr.facebook.com/La-Bottega-del-Marmoraro

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Carnet de voyage : « made in Europe »

Amadeus à Prague

Pourquoi croyez-vous que le théâtre des États, cette splendeur baroque datant de 1783, consacre toujours une grande part de sa programmation à Wolfgang Amadeus Mozart ?

Mozart dans tous ses états

Le 1er mai 1786, Mozart présente Les Noces de Figaro au Burgtheater de Vienne. Le succès est plus que mitigé. Quelques mois plus tard, l'œuvre est présentée à Prague, ville progressiste et contestataire, qui saisit le génie de l'œuvre et fait un triomphe à cette narration lumineuse. Le directeur du théâtre des États, alors appelé « théâtre du comte Nostitz » (du nom du mécène qui l'a fait construire), commande à Mozart un nouvel opéra, qui devra être créé à Prague. Ce sera Don Giovanni, célébré le 29 octobre 1787. En d'autres lieux, Prague conserve encore le souvenir précieux des séjours de Mozart, comme la maison de Trois Lions d'Or ou l'église Saint-Nicolas, à Malá Strana.

Théâtre des États
Železná
Praha 1
www.narodni-divadlo.cz

En cas de Mahler

Toujours sur la même rive de la Vltava, vous vous promènerez jusqu'au Rudolfinum, bâti un siècle après la mort de Mozart. Ce palais néo-Renaissance abrite l'une des plus élégantes salles de concert d'Europe, la salle Dvořák. C'est ici que Gustav Mahler dirigea l'orchestre philarmonique tchèque pour la première de sa Symphonie n° 7.

Rudolfinum
Alšovo nábřeží 12
110 00 Praha 1
www.rudolfinum.cz

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Carnet de voyage : « made in Europe »

Good By Lenin à Berlin

Sur le parvis de l'ex-Stasi, le ministère de la Sécurité d'État de l'ex-Allemagne de l'Est, venez assister à la chute du Mur.

La chute du Mur

Plus de 650 photographies, documents historiques et films retracent à l'air libre les étapes marquantes qui ont conduit, en Allemagne de l'Est – le cœur de l'exposition – et en Allemagne de l'Ouest, à la chute du Mur et à la réunification allemande. En anglais et allemand, l'exposition intitulée « Revolution und Mauerfall » (« Révolution et chute du Mur »), disserte en images sur cet épisode bouleversant de l'histoire moderne.

Revolution und Mauerfall
Innenhof der Stasi-Zentrale
Ruschestraße 103
10365 Berlin-Lichtenberg
www.revolution89.de

1,3 km de street art

Moins d'un mois après la chute du Mur, 118 artistes de 21 pays différents se retrouvaient dans ce quartier de Friedrichshain pour taguer 1,3 km de mur à la gloire de l'amour et de la liberté retrouvée. Un vestige en péril qui peine à être rénové.

East Side Gallery
Mühlenstraße
10243 Berlin
www.eastsidegallery-berlin.de

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Carnet de voyage : « made in Europe »

Barcelone surréaliste

Grimpez sur la colline de Montjuïc pour honorer les œuvres de Joan Miró à la fondation qui porte son nom, mais aussi celles de Calder, Rothko, Duchamp…

Constellations à la Fondation Joan Miró

Le pape du surréalisme, André Breton, fut tellement émerveillé par les Constellations de Joan Miró – ensemble de petites toiles aux couleurs très pures – qu'il s'inspira d'une trentaine d'entre elles pour composer un ensemble de poèmes hermétiques regroupé sous le même titre. Dans ses toiles, Miró a tenté de représenter l'ordre cosmique : les étoiles y sont le monde céleste, les personnages, la terre, les oiseaux, les deux à la fois. À l'aune de ces lumières, vous pourrez encore mieux apprécier le prodigieux travail de sculpteur, de céramiste, de graveur et de poète du « Catalan international ».

Fondation Miró
Parc de Montjuïc
08038 Barcelona
www.fmirobcn.org

Les nombreux attraits de Montjuïc

Avant de redescendre vers Barcelone par le téléphérique, profitez du magnifique panorama sur la ville et la mer, ainsi que des attractions touristiques et autres installations sportives du jardin de Montjuïc. À moins que vous ne préfériez poursuivre votre périple culturel au musée national d'Art de Catalogne (MNAC) et admirer l'une des collections d'art roman les plus complètes du monde.

Museu Nacional d'Art de Catalunya (MNAC)
Palau Nacional
Parc de Montjuïc, s/n
08038 Barcelona
http://www.museunacional.cat/ca