Cacao, un authentique village Hmong

découverte
Cacao, un authentique village Hmong

A partir de 1975, pour fuir les conflits liés à la guerre d'Indochine, l'ethnie Hmong présente en Thaïlande, en Chine et au Laos émigre vers le continent américain.

Accueillis par des religieux catholiques, soutenus par des fonctionnaires français, certains choisissent de s'installer en Guyane, département sous-peuplé dont le climat et la flore sont identiques au biotope du Laos. La Guyane avait justement un grand besoin de développer son agriculture, les fruits et légumes étant jusque-là achetés aux Surinamiens etaux Brésiliens voire importés.

Les Hmong obtiennent l'autorisation de créer, en septembre 1977, le village de Cacao, à 70 kilomètres de Cayenne. Après des années d'efforts gigantesques pour arracher des cultures à cette terre ingrate, ce peuple d'exploitants agricoles à perpétué ses traditions et conservé une langue orale qui, grâce aux travaux du pasteur Barney et du linguiste Smalley, a pu être complétée d'une écriture romane.

Véritable institution, le marché du dimanche évoque un tableau du Douanier-Rousseau. On y trouve aussi bien des fruits et légumes que de magnifiques étoffes brodées et des objets d'artisanat.