Cabo Polonio : une réserve naturelle entre dunes et mer

parc naturel
Cabo Polonio : une réserve naturelle entre dunes et mer

Laissez derrière vous les lumières de la ville et explorez ce village côtier isolé, qui abrite l'une des plus vastes populations d'otaries au monde.

À trois heures de route de Montevideo, le parc national de Cabo Polonio dessine une étroite langue de terre qui se détache de la côte est du pays. Son nom provient d'un bateau qui a fait naufrage en 1735 sur le rivage. Pour y accéder, vous devez laisser votre voiture à l'entrée de la réserve et monter dans des camions ouverts, à cheval ou à pied pour les plus sportifs, et passer la dune pour vous rendre dans le village, à sept kilomètres.

Une myriade de cabanes sans électricité et un phare esseulé en constituent les seules habitations. Le phare se dresse au bout de la péninsule, d'où l'on contemple une vue à 360 degrés époustouflante. Aux beaux jours, vous pourrez voir une kyrielle d'otaries et de phoques « bronzer au soleil »sur les rochers accidentés en contrebas du village.

Les eaux de Cabo Polonio sont également peuplées de pingouins et sont un couloir de migration des baleines. Le soir, des fogones, grands feux sur la plage, vous attendent pour danser et chanter.