Consultez le guide de

Bo-Kaap, un arc-en-ciel de façades pour conjurer le passé

exploration

Entrez dans ce quartier malais et perdez-vous dans ces charmantes ruelles pavées.

Jaune, rouge, orange, vert… Les façades de Bo-Kaap sont sans doute les plus photographiées du Cap – notamment celles des rues Chiappini, Rose et Wale. Néanmoins, elles n'ont pas toujours été aussi gaies, loin de là. Esclaves, prisonniers ou exilés politiques, la plupart musulmans, s'installèrent ici dès 1658, suivis par les esclaves libérés à partir de 1834. On commença à appeler ce quartier « malais » – quand bien même les esclaves malaisiens furent minoritaires. Bo-Kaap abrite également l'une des plus anciennes mosquées du Cap, Auwal Masjid datant de 1804, qui s'entoure d'une dizaine d'autres mosquées. Lors de votre balade, vous entendrez peut-être le chant du muezzin. Le petit musée de Bo-Kaap retrace l'histoire du quartier et l'implantation des musulmans avec l'arrivée des esclaves. Sous les terribles lois de l'apartheid, les non-musulmans durent quitter le quartier.

Tel : +27 (0)21 481 3938

www.iziko.org.za

Des articles
pour aller plus loin

Consultez le guide de