Au sommet des collines : Athènes sous un autre jour

Publié le 

Au sommet des collines : Athènes sous un autre jour

Du Mont Lycabette à la colline Philipappos, en passant par le quartier de Kastella, sortez des sentiers battus pour découvrir des vues fantastiques sur Athènes et ses environs.

Au sommet des collines : Athènes sous un autre jour

Un autre point de vue du haut du mont Lycabette

La légende raconte que lorsqu'Athéna porta un rocher pour renforcer les fortifications de l'Acropole, deux corbeaux noirs apparurent dans le ciel, signe de mauvais présage. Surprise, la déesse lâcha son bloc de pierre qui forma le mont Lycabette. Ce mythe explique la présence de la plus haute des sept collines athéniennes. En effet, la capitale grecque ne se résume pas à la seule Acropole, aussi symbolique soit-elle.

Du haut de ses 277 mètres, Lycabette offre une vue panoramique incomparable sur toute la ville et jusqu'au Port du Pirée. Pour admirer Athènes, prenez de la hauteur en montant à pied : votre récompense après l'effort n'en sera que plus belle. Depuis la place de Kolonaki, cette balade de trente minutes traverse des ruelles en escalier et se prolonge le long de petits sentiers arborés. Si vous préférez conserver votre énergie pour d'autres activités, un funiculaire vous mènera en trois minutes au sommet. Là, avec ses murs d'une blancheur éclatante, trône la chapelle Saint-Georges, bâtie au XIXe siècle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Au sommet des collines : Athènes sous un autre jour

Balade bucolique et point de vue sur le golfe Saronique

Plus tard dans la journée, rejoignez vite un autre point de vue unique : la colline des Muses ou colline de Philopappos. Au départ de l'église Santa Asia Marina, cette promenade bucolique conduit à la prison de Socrate, un dédale de salles sculptées dans la roche. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des pièces de l'Acropole et du Musée national d'archéologie auraient été cachées ici. L'ombre des pins vous invite à pique-niquer, puis à somnoler bercé par le chant des oiseaux. Reprenant votre ascension à flanc de coteau, vous parvenez aux ruines du sanctuaire des Muses. De nos jours encore, des artistes déposent des offrandes sur un petit cairn en pierre. Au sommet de la colline trône le monument de Philopappos. Haut de 12 mètres, il fut érigé au IIe siècle en l'honneur de ce consul et administrateur romain. Le soir, le couchant embrasera le paysage et l'Acropole s'illuminera.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Au sommet des collines : Athènes sous un autre jour

Pause méritée au sommet de la colline Profitis

Dans le quartier résidentiel du Kastélla, voisin du Pirée, une autre colline au nom de Profitis Ilias mérite le détour. Sur votre chemin, parcourez le dédale de rues étroites et d'escaliers dérobés entourés de palmiers et d'une végétation luxuriante. Arrivé en haut, commandez un café frappé en terrasse. Vous embrasserez du regard le petit port de Mikrolimano, où flottent des centaines de caïques colorés, et au-delà le golfe Saronique scintillant dans la lumière méditerranéenne d'Athènes.