Athènes : bohème et street art à Exarchia

Publié le 

Athènes : bohème et street art à Exarchia

La capitale grecque recèle quelques quartiers pittoresques et atypiques. Parmi eux, Exarchia qui vous réserve de multiples surprises. Ouvrez grand les yeux.

Athènes : bohème et street art à Exarchia

À peine arrivé à Athènes, vous quittez les sentiers battus pour rejoindre le nord de la ville, non loin de la colline Strefi. Le quartier d'Exarchia vous attend pour une expérience artistique unique en son genre. L'histoire mouvementée des lieux donne rapidement le ton. C'est en effet là que naquirent les révoltes de 1973 contre la dictature des Colonels et plus récemment celles de 2008.

L'atmosphère est à l'engagement politique et citoyen. Une multitude d'affiches et de graffitis tous plus bigarrés les uns que les autres, expriment cette passion. Les artistes, eux, dépeignent leurs idéaux comme leur indignation à travers l'art urbain.

À travers les rues, les thèmes sont très variés, de la politique à l'écologie en passant par la religion. Le résultat : ce sont des œuvres monumentales sur des pans entiers de murs. Les façades prennent alors littéralement vie et se parent de scènes réalistes, parfois cruelles, toujours fortes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Athènes : bohème et street art à Exarchia

L'art à ciel ouvert

N'hésitez pas à flâner dans les rues fleuries d'Exarchia et prenez le temps d'observer ces fresques très riches par leurs motifs comme leur symbolique. À l'angle des rues Emmanouil Benaki et Arachovis, vous découvrez un homme en guenilles allongé, représenté sur plus de dix mètres de long. Il est seul, endormi, totalement recroquevillé sur lui-même. Il symbolise le dénuement de tous les mal-logés. Son auteur, Achilles, double la portée sociale et politique de son œuvre par une dédicace manuscrite en noir : « À tous les pauvres et sans-abri d'ici et d'ailleurs ».

Autre fresque à l'angle des rues Benaki et Koletti, autre message : le « Wake up » d'iNO, un artiste urbain athénien reconnu dans le monde entier. Deux mains se rejoignent : celle de Dieu qui vient d'en haut, celle de l'homme. Le premier réveille le second et tente de l'extirper de sa fascination pour l'argent. Une façon contemporaine de représenter la Résurrection et d'interpeller sur les dérives des déséquilibres économiques et financiers. Chacune de ces découvertes vous interpelle.

Les très romantiques Princesses endormies de Sonke (Alekos Skoutariotis) instillent un sentiment de mélancolie et une touche de douceur dans la ville : des lignes toutes en rondeurs, une larme au coin du visage, des yeux délicatement clos dans l'univers géométrique de la cité athénienne.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Athènes : bohème et street art à Exarchia

La rébellion derrière les façades classiques

Entre deux observations, arrêtez-vous dans l'une des nombreuses tavernes d'Exarchia. Parmi elles, Oxo Nou située rue Benaki vous séduit grâce à son atmosphère informelle et conviviale idéale pour une pause rafraîchissante. Parmi les habitués des lieux qui se retrouvent ici, certains sont prêts à refaire le monde, d'autres tiennent des magasins de vinyles… Le quartier vit au rythme d'un esprit bohème.

Cette âme artistique et rebelle se retrouve devant l'Université Polytechnique d'Athènes, véritable symbole de la révolte du peuple grec. Ne vous fiez pas à sa façade néoclassique et à ses impressionnantes colonnes ioniques qui semblent respirer le conformisme. C'est ici, sur la grande esplanade face au bâtiment, qu'en 1973, les étudiants athéniens se sont mobilisés contre la dictature des Colonels. Leur révolte, réprimée dans le sang, a marqué les murs comme le cœur des Grecs. Encore aujourd'hui, les habitants déposent des fleurs devant la plaque commémorative tandis que les plus politisés inscrivent leurs revendications sur les façades de l'édifice.

Lors de votre déambulation, ne manquez pas le parc Navarinou. Il incarne à lui tout seul la philosophie des Athéniens. Aménagé sur ce qui devait devenir un parking bétonné, cet îlot de verdure est une bouffée verte en autogestion. L'immense fresque colorée sur l'un des murs rappelle la résistance de la nature au cœur de la cité à tous ceux qui fréquentent le parc. À l'origine de cette œuvre grandiose, l'Italien BLU, mondialement célèbre pour ses œuvres d'art urbain engagé.

Enfin, si vous voulez dîner dans le quartier d'Exarchia tout en profitant d'une charmante cour fleurie et ombragée, réservez au restaurant Ama Lachei. Les tables sont disposées çà et là sous de jolies tonnelles végétales. Vous retrouvez à la carte les grands classiques de la cuisine grecque mais revisités dans une approche plus moderne. Entre deux mezzes, vous pourrez profiter de la très belle vue sur Athènes.

Oxo Nou
Emmanouil Benaki 63
Athènes 106 81
Grèce
+30 21 0380 1778
www.facebook.com/oxonouathens/

Université Polytechnique nationale d'Athènes
28 Oktovriou (Patision) 42
Athènes 106 82
Grèce
+30 210 7722017
www.ntua.gr/en/

Parc Navarinou
Zoodochou Pigis 26
Athènes 106 81
Grèce

Ama Lachei
Kallidromiou 69
Athènes 106 83
Grèce
+30 21 0384 5978
www.facebook.com/amalaxeiresto/