Archipel des Tuamotu, les îles aux trésors

arts et culture
Archipel des Tuamotu, les îles aux trésors

La perle de Rangiroa jouit d'une belle réputation : plusieurs fermes cultivent ce joyau du Pacifique, prenant le relais des pêcheurs qui plongeaient à la recherche de la perle rare.

Oro, généreux dieu céleste, a offert aux hommes la perle noire de Tahiti. Elle se cultive aujourd'hui dans plusieurs îles de l'archipel des Tuamotu dont elle constitue l'emblème et qui compte environ 250 fermes perlières, en particulier celle de Rangiroa (Gauguin's Pearl). Car l'homme impatient et fasciné par cette splendide rareté ne pouvait plus se contenter des fruits du hasard, quand il partait à l'aventure pour débusquer des trésors cachés.

Désormais, la perliculture, mise au point au Japon, permet de provoquer la chance, avec beaucoup d'habileté et de persévérance. La qualité dépend notamment de la pureté de l'eau où sont élevées les huîtres plates. Il faut glisser dans leur appareil reproducteur une bille autour de laquelle vont se former des couches de nacre. Un processus lent pendant lequel les mollusques vivent attachés en chapelet dans l'océan. Au bout de quelques années, le joyau peut être récolté et transformé en bijou. Si vous souhaitez en savoir plus et, qui sait, ramener l'un de ces joyaux, des visites guidées sont organisées dans la ferme perlière de Rangiroa.

Ferme perlière de Rangiroa (Gauguin's Pearl)
BP 191 Avatoru
98775 Rangiroa

Tel : +689 40 93 11 30

www.gauguinspearl.com/fr/perle-de-tahiti/contact.php