48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Publié le 

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

La « globe-trotteuse » Alice Roman s'offre 48 heures de villégiature dans The Big Smoke et nous livre son parcours et ses adresses. Entre bons plans, shopping luxe, culture et adresses « hype »…

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Sur les terres d'Anouska Hempel au Blakes Hotel

11 heures – Débarquée au Terminal 4 d'Heathrow, je fais comme tout le monde et emprunte la Piccadilly Line du Tube pour rallier Londres. Comme c'est le départ de la ligne, ce n'est pas encore la grande affluence et je peux prendre mes aises. 40 minutes plus tard, je remonte à la surface sur le très chic South Kensington. À moi le shopping, les galeries d'art, les antiquaires, le design… Pour l'heure, je pénètre dans l'univers délicieux de l'ex-comédienne, hôtelière et designeuse Anouska Hempel (75 ans, aujourd'hui), derrière la façade noire du Blakes Hotel, le premier boutique-hôtel au monde (1978).

Blakes Hotel
33 Roland Gardens
Kensington
London SW7 3PF
+44 (0)20 7370 6701
www.blakeshotels.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Homard grillé dans l'enceinte de Harvey Nichols

13 heures – Comme j'adore marcher, je trotte un petit kilomètre pour pénétrer dans le temple des fashionistas, chez Harvey Nichols. Je jette un coup d'œil aux dernières créations Margiela ou Alaïa, puis me rends au cinquième étage pour m'offrir, chez Burger & Lobster, protégée par une grande serviette en plastique, du homard grillé arrosé de beurre, entre une salade verte et une petite portion de frites. En toute décontraction.

Burger & Lobster
Fifth Floor Harvey Nichols
109-125 Knightsbridge
London SW1X 7RJ
+44 (0)20 7201 8676
www.burgerandlobster.com/home/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Visite royale à Buckingham Palace

 16 heures – Après une promenade digestive dans Green Park – propriété non pas de la ville mais de la couronne britannique –, avec petite halte sur un transat, je m'offre enfin une visite, sans cesse repoussée lors de mes précédentes escapades londoniennes : celle de Buckingham Palace et de ses 19 salles d'apparat (ouvertes de fin juillet à fin septembre quand la reine fait son séjour annuel en Écosse). Ici, les œuvres de Rubens, Canaletto, Rembrandt et Poussin se disputent les murs entre deux porcelaines de Sèvres. J'arpente The State Rooms avec des chaussures sublimes aux pieds – qui ressemblent comme deux gouttes d'eau, ou presque, à celles que portait Élisabeth II lors de son mariage en 1947. « Give a girl the right pair of shoes, and she can conquer the world », a dit Marilyn Monroe. Ça vaut pour la star, la Reine et moi !

Buckingham Palace
London SW1A 1AA
www.royal.uk

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Dîner méditerranéen au Palomar

 20 heures – Éreintée après plus de trois heures de royale visite et une balade le long des pelouses du palais, je prends le Tube. Destination Piccadilly Circus pour le dîner. À trois minutes à pied, The Palomar me tend les bras – son bar plutôt –, où seule, sans réservation et peu d'attente, je goûte une cuisine méditerranéenne, juive et… sans gluten. Une farandole de petits plats authentiques et savoureux  – fallafels, tzatziki, mezzé ou kebab – défile devant moi, que je déguste dans une ambiance bruyante mais festive. Deux heures plus tard, il est temps de reprendre le métro (quatre stations) pour retrouver ma délicieuse Parisian Room. 23 heures, extinction des feux. Je rêve aux bras musclés de James Bond affrontant les « Anges de la Mort ». Peut-être est-ce dû au fait que mon hôtelière, Anouska Hempel, interprétait justement l'une de ces créatures dans le film Au service secret de sa majesté ?

The Palomar
34 Rupert Street
London W1D 6DN
+44 (0)20 7439 8777
thepalomar.co.uk/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Gain d'énergie vitale à l'Aman Spa

 Le lendemain 9h30 – Après un délicieux petit-déjeuner dans le ravissant kiosque de verre de mon boutique-hôtel, je reprends le Tube pour descendre à Green Park Station. Cette fois-ci, je pousse à pied jusqu'à Mayfair pour m'offrir… un soin signature Chine à l'Aman Spa du célèbre Connaught Hotel. Deux heures trente après – et délestée de 280 GBP, le prix du luxe –, j'aurai récupéré toute mon énergie vitale après un massage aux huiles essentielles régénérantes. Je sors rayonnante et détendue et marche pour emprunter la ligne Jubilee. Quelques minutes plus tard, me voici à Southwark Station, à moins de 500 mètres de la Tate Modern.

Aman Spa
Connaught Hotel
Carlos Place
London W1K 2AL
+44 (0)20 3147 7305
www.the-connaught.co.uk/aman-spa/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Swing avec Kandinsky à la New Tate Modern

 12h30 – Je commence par m'offrir le panorama grandiose à 360° des toits de Londres, avec vue imprenable sur la City et la cathédrale Saint-Paul, au restaurant du dernier étage de la New Tate Modern. J'y picore une légère collation british de produits de saison (22 GBP), accompagnée d'un petit verre de Santenay blanc (7,50 GBP) au frais bouquet de roses et de pivoine. Revigorée, je peux redescendre les étages et me confronter aux hymnes à la vie de Kandinsky, à Mark Rothko, aux nouvelles acquisitions, voire aux performances. Il y a tellement à voir dans cet espace muséal qui ambitionne de « changer le visage de la vie socio-culturelle de Londres ».

New Tate Modern
Bankside
London SE1 9TG
+44 20 7887 8888
www.tate.org.uk/whats-on/tate-modern/special-event/new-tate-modern-opening-weekend

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Shopping à Camden Market

 16 heures – Je descends un peu plus tard à Camden Town, soit à cinq minutes à pied de The Hawley Arms, le pub préféré de la regrettée Amy Winehouse. À côté de moi, une jeune femme sirote un cocktail alternatif. Je commande une bière et entreprends la conversation. Angia est critique gastro dans une feuille de choux londonienne. On ne s'attardera pas trop longtemps dans le pub pour déambuler dans le Camden Lock Market, où l'on déniche les plus incroyables fringues vintage. Deux heures plus tard, je suis attifée comme Janis Joplin sur la pochette de ses Greatest Hits en 1973, chantonnant Kozmic Blues : « I keep pushing so hard a dream… »

Camden Market
56 Camden Lock Place
London NW1 8AF
+44 (0)20 3763 9900
www.camdenmarket.com/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Sexy plats au Sexy Fish

 20 heures – Je reviens du côté de Mayfair pour découvrir une nouvelle table en vogue, le Sexy Fish, en compagnie de ma critique gastronomique. Comme la table est très courue et exige d'ordinaire une réservation, Angia est notre sésame. Je ne me sens pas dépaysée au Sexy Fish. Le lieu, à la déco chargée (Martin Brudnizki Design Studio), rappelle quelque peu les brasseries parisiennes. Heureusement, quelques sculptures de Damien Hirst et un crocodile de Frank Gehry me ramènent chez les Anglo-Saxons. La carte propose une vaste sélection de fruits de mer, de poissons et de produits frais japonais. J'opte pour un tartare de thon à la truffe, une poêlée de fèves et crevettes et un verre de chardonnay à doux prix. Après l'addition (50 GBP par personne), je rentre à l'hôtel… pour m'endormir, cette fois-ci, dans les bras du vampire des Carpates (Anouska Hempel, mon hôtelière, a autrefois joué dans Les Cicatrices de Dracula de Roy Ward Baker).

Sexy Fish
Berkeley Square House
Berkeley Square
Greater London W1J 6BR
+44 (0)20 3764 2000
www.sexyfish.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

48 heures chrono à Londres ou filez à l'anglaise !

Achats compulsifs à la Saatchi Gallery

 Dernier jour, 12 heures – Je sors du Duke of York's Headquarters qui abrite, sur 5 000 m2, la Saatchi Gallery, tout près de Sloane Square. Des œuvres incroyables d'artistes méconnus y sont en permanence présentées. Il est temps de filer à l'anglaise et de reprendre le Tube pour le Terminal 4 d'Heathrow, tout en recensant mes dernières acquisitions. Au Saatchi Store, je me suis offert un Portrait of Mao Bag où j'ai introduit, à l'intention de mes proches, de menus cadeaux de ce roi du merchandising qui édite ses jeunes artistes exposés – britanniques ou étrangers – sur de multiples supports. De quoi combler toutes les envies compulsives d'achats !

Saatchi Gallery
Duke Of York's HQ
King's Road
London SW3 4RY
+44 (0)20 7811 3070
www.saatchigallery.com