Venice Beach, l'esprit bobo-chic de Los Angeles

plage
Venice Beach, l'esprit bobo-chic de Los Angeles

La Venise des Amériques est née du caprice d'un baron du tabac. En 1905, des gondoles importées d'Italie évoluaient sur des canaux gagnés de haute lutte sur les marécages.

Au hasard des krachs boursiers, le quartier a subi quelques revers de fortune avant que la construction, dans les années 70, d'une large piste cyclable le long de la plage ne bouleverse la donne touristique, en attirant soudain une importante concentration de hippies.

Le front de mer, vitrine naturelle des bodybuilders en parade, est avant tout réputé pour son marché de plage, ses spectacles de rues, ses tatoueurs et ses bars d'ambiance. De l'autre côté de la baie, arrêtez-vous pour contempler un chapelet de petites maisons de caractère, union heureuse de métal, de bois et de verre.

Elles s'inspirent du concept environnemental de Frank Lloyd Wright, le plus talentueux des architectes américains contemporains. Et si vous rêvez de tâter du roller, c'est ici que l'aventure doit démarrer. Partout, des loueurs de patins, pour amateurs confirmés ou débutants, vous rappellent s'il en était besoin que Venice est la capitale mondiale du sport à roulettes. Et le cœur de l'american way of life.