L'esplanade des Nations : une place engagée

monument
L'esplanade des Nations : une place engagée

Tout sur l'esplanade des Nations rappelle les combats menés dans les organisations internationales pour un monde meilleur et plus juste. S'y promener est une expérience en soi.

L'esplanade des Nations, ce grand parvis créé en 2007, est composé de bandes de granit provenant de pays membres de l'ONU, le sol « international », alternées avec des dalles de béton gris utilisé pour les trottoirs de Genève, le sol « neutre ». Une fontaine colossale y joue de ses 84 jets d'eau, en écho aux organisations internationales présentes dans le quartier. Les jets s'enclenchent de manière ludique et s'éteignent pour laisser place aux rassemblements, fréquents en ces lieux.

Une sculpture domine la place du haut de ses douze mètres : Broken Chair (« la chaise brisée »). Elle a été réalisée en 1997 par le sculpteur Daniel Berset à la demande de Handicap International pour interpeller et convaincre les nations de signer la convention d'interdiction des mines antipersonnel.

Reposant sur trois pieds, le quatrième étant éclaté à mi-hauteur, elle rappelle de manière vibrante le sort des victimes des mines antipersonnel. Les deux murs qui ceignent l'entrée du Palais des Nations sont ornés de motifs sur le thème de la paix, conçus par le peintre Hans Erni en 2009 et 2012. La place des Nations vous immerge de manière bouleversante au cœur d'une forêt de symboles.

L'esplanade des Nations
Place des Nations, face à l'ONU
1202 Genève