Escapade en territoire indien, deux jours de pirogue sur le Maroni

exploration
Escapade en territoire indien, deux jours de pirogue sur le Maroni

Autoroute aquatique dans une jungle inextricable, le fleuve Maroni représente l'unique moyen de communication des villages amérindiens et Bushi-Nengués, éparpillés sur ses rives.

Il fait bon vivre à Saint-Laurent du Maroni, capitale de l'Ouest Guyanais, cité frontière avec le Surinam. Adossée à l'immensité de son territoire forestier, elle revendique son destin fluvial et ses racines précolombiennes, le label « Ville d'Art et d'Histoire » lui a été attribué en 2007. Elle offre aux visiteurs la possibilité de découvrir de nombreux témoignages sur ses richesses naturelles et culturelles.

La remontée du Maroni en pirogue, en direction de Maripasoula, se révèle une étape incontournable de l'Amazonie. Elle s'inscrit dans ces aventures sportives atypiques qui offrent une réelle approche avec les peuples de la forêt primaire. C'est une exceptionnelle occasion d'admirer des paysages inviolés, de naviguer entre les rapides, de se baigner dans des criques secrètes et passer la nuit dans un carbet, cet habitat traditionnel ou vous dormirez dans un hamac, bercé par les respirations insolites de la forêt.

Saint-Laurent-du-Maroni
Guyane française