Déficience intellectuelle

Air France permet à une grande majorité de personnes déficientes intellectuelles de voyager seule. Elles doivent pour cela être capables de comprendre et appliquer les mesures de sécurité. Toutefois, il est nécessaire de prendre en compte toutes les caractéristiques d'un voyage en avion :
  • les parcours dans les grands aéroports peuvent être complexes, longs et difficiles,
  • les formalités de sûreté, de police et de douane peuvent être longues, stressantes et parfois intrusives,
  • dans les aéroports internationaux, les difficultés linguistiques et d'orientation sont réelles,
  • le vol peut être perturbé par des turbulences et/ou requérir des exigences de sécurité inhabituelles.
Important
Nous recommandons vivement de ne pas surestimer la capacité d'une personne déficiente intellectuelle à faire face à tous ces aléas.
Nous recommandons également de réserver le vol d'une personne déficiente intellectuelle au plus tard 48 h avant son départ afin qu'une assistance la plus adaptée possible à sa situation puisse être prévue.

A noter : pour certains types de déficience qui entraînent des pertes de mémoire ou d'orientation (ex : maladie d'Alzheimer), les risques de non application des consignes données par l'équipage sont réelles : Par exemple, le débarquement sans attendre l'assistance prévue, qui peut entraîner des conséquences graves (égarement de la personne concernée dans l'aérogare ou à l'extérieur, emprunt de moyens de transport inadéquats, difficultés de localisation…).

Si la personne qui va voyager risque de se trouver dans cette situation, nous recommandons vivement qu'elle voyage accompagnée.

À l'aéroport

Pour les personnes déficientes intellectuelles voyageant seules, une assistance est prévue dans tous les aéroports. Elle leur permet notamment :
  • de se déplacer,
  • de procéder à leur enregistrement ainsi qu'à celui de leurs bagages,
  • de se rendre jusqu'à l'avion,
  • d'embarquer et de s'installer à bord,
  • de quitter l'avion,
  • de récupérer leurs bagages,
  • de quitter l'aéroport.

En correspondance, ce service est également disponible afin de permettre le transfert de ces personnes d'un vol à l'autre.
A noter : il s'agit d'un service d'accompagnement du passager aux différents points de formalités (police, douanes, sûreté, etc.) et non d'une assistance personnelle pour remplir ces formalités.

Dans les aéroports européens, cette assistance est placée sous la responsabilité des gestionnaires d’aéroports.

À bord

Bien qu'aucun moyen d'identification « physique » (badge, pochette, etc.) ne soit prévu, il est nécessaire que le personnel de bord puisse identifier une personne déficiente intellectuelle afin de pouvoir lui apporter l'assistance nécessaire, notamment en cas de situation d'urgence. C'est également le cas lorsque des consignes spécifiques, non liées à la sécurité, sont nécessaires (attendre l'assistance avant de débarquer, notamment). Il est donc vivement recommandé de nous informer du voyage d'une personne déficiente intellectuelle et du type d'assistance dont elle aura besoin.

L'assistance aux personnes déficientes intellectuelles n'inclut pas :
  • l'aide à l'alimentation ou à la prise de médicaments,
  • l'assistance dans les toilettes,
  • ou toute autre assistance à caractère personnel.

Il est donc nécessaire de s'assurer que la situation personnelle de la personne voyageant seule lui permet d'assumer, sans aide extérieure, l'ensemble des exigences requises par un voyage aérien.

Dans le cas contraire et afin d'éviter toute difficulté à bord, nous recommandons vivement qu'une personne déficiente intellectuelle voyage accompagnée.
retour haut de page